Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Fan de Jdr depuis qu'un livre des "Terres de Légende" m'est tombé dans les mains (ça nous fait plus de 20 ans maintenant ). Je suis conscient qu'il ne s'agit que d'un loisir mais je sais qu'il nous est toujours possible de "mieux jouer" comme les MeuJeux essayent de toujours "mieux maîtriser". J'espère que ses articles, fruits de mon expérience, vous aideront à rajouter de la bonne humeur à votre table de jeu. 

 

Pour en savoir plus je vous invite à vous rendre sur le premier article de ce blog    

Rechercher

Dernière nouvelle :

- Je réponds aux commentaires avec un décalage de quelques jours - 

 

05/12/12 : Prochain article le 09/12/12 - Bravo pour votre patience :-)

 

24/11/12 : J'ai cassé mes lunettes :-( - Je dois freiner sur les écrans et ça risque de ralentir la production d'article.

 

28/01/12 : J'ai créé un Flux RSS sur ce blog - vous le trouverez sur : http://feeds.feedburner.com/PourQuelquesXPsdeplus  

25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 11:36
Ô PC ennemi...

Moi qui voulait profiter de ma semaine de vacance pour re-rédiger/corriger certains articles du blog...

Voilà que mon ordinateur ne reconnait plus aucun clavier.

Mais vous me connaissez j'ai su prendre du recul et appliquer les mesures adéquates pour remédier à ce léger contre-temps.


pc casse
(mon pc est plus récent mais l'idée et là)
 
Tout ça pour dire que le prochain article risque de mettre un chouia plus de temps avant d'arriver.
Repost 0
Published by Bifron - dans Real Life RPG
commenter cet article
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 09:34

"La synergie est [...] un phénomène par lequel plusieurs facteurs ou influences agissant ensemble créent un effet plus grand que la somme des effets attendus s'ils avaient opéré indépendamment, ou créent un effet que chacun d'entre eux n'aurait pas créé isolément." extrait de Wikipédia.
Ce phénomène se retrouve naturellement dans le Jdr, vous allez voir ci-dessous sous quelle forme.


1) Principe de la Synergie :


La Synergie est une méthode d'optimisation beaucoup moins critiquée que les autres. Elle demande un peu plus d'imagination que le Mini-Maxage. Cependant si vous souhaitez éviter d'être catalogué comme optimisateur, c'est LA méthode qu'il vous faut  .

Elle consiste à jouer sur l'effet amplificateur que peut avoir le cumul (possession et/ou utilisation coordonnée) de certaines capacités/avantages du personnage.

Une Synergie façon Magic :

stasis                       time elemental

Il y a deux types de Synergies : individuelle (propre au personnage que nous allons voir maintenant) et collective (créée par le groupe que nous traiterons dans un autre article consacré au Groupe)

Une synergie peut être positive (optimiser les avantages) mais aussi négatives, en limitant l'effet des défauts.



2) Pratique de la Synergie Individuelle :

Après ce descriptif un brin scolaire, passons à la mise en pratique. Je pense que ce sera plus parlant et que vous vous rendrez compte qu' en fait vous utilisez déjà la Synergie ! 


a) Le cas le plus simple : la Synergie est prévue par les règles

Il arrive parfois les règles contiennent explicitement des Synergie (l'exemple le plus "connu" étant à D&D 3.5 où un certains niveau de compétence, donne un bonus à une autre). C'est simple, facile à mettre en oeuvre et ça ne nécessite que de connaitre un peu les règles... A vous de voir si c'est "rentable".


b) Le cas le plus connu : les pré-requis

Cela peut sembler bizarre de dire ça, mais un pré-requis est une Synergie. Certes l'effet n'est pas terrible (en gros ça se contente de donner l'accès à une autre capacité) mais c'est à prendre en compte si votre personnage est amené à se développer, et c'est parfois dès la création qu'il faut y penser (pensez au pré-requis raciaux par exemple).


c) Le cas d'école : La Synergie entre les différentes capacités d'un même personnage.

Nécessite souvent d'avoir un large choix de pouvoir (ou d'avantages et de défauts). L'idée est de cumuler des pouvoirs qui utilisés ensembles vont avoir un effet démultiplié.

Quelques exemples basiques pour vous aider à mieux appréhender le tableau.

- Pouvoir de vol + pouvoir de dégâts à distance = pouvoir toucher l'adversaire sans être à porté de ses coups. 
- Pouvoir d'incendie + immunité au feu = vous créez un environnement dangereux pour tous sans risque pour vous même. (un grand classique pour les démons de Bélial de INS/MV)  
- Capacité de discrétion + attaque spéciale de dos = le principe du Backstab du voleur.
- Score élevé en séduction + ressource de financière importante = séduire même les personnes les plus inaccessibles.   

Les exemples choisis sont volontairement simples, pour vous montrer qu'il n'est pas nécessaire de connaitre à fond les règles d'un jeu. Attention la majorité des Synergies dépendent du système de règles utilisées par le jeu.


d) Le cas que les MeuJeu détestent : La Synergie négative.

J'en avais déjà parlé dans un précédant article il s'agit pour un joueur de sélectionner avec soins ses désavantages, afin d'en limiter le plus possible les contraintes.

Cela peut se faire de deux manières : 

* Par l'accumulation de défauts allant dans le même sens, vous pénalisant uniquement dans un aspect de votre personnage. Pour les bourrins, on peut penser à la tristement célèbre combinaison [asocial + défiguré + mauvaise réputation], ou à l' opposé pour les sociaux, ou les magiciens, le fameux  [petit + pacifique + fragile].  

Pourquoi parler quand on peut cogner ?
diplomacy

* Par  la compensation de certaines lacunes par des capacités assez "large" pour les remplacer ou les compenser. Quelques exemples simplistes : [ Recherché + Polymorphie],  [Boiteux + Téléportation], ou pour les plus misogyne [ Laideurs + Riches ]

ATTENTION : Les Meujeux sont rarement heureux de voir débarqué un joueur utilisant la Synergie négative de manière ostensible. Alors soyez astucieux et modéré dans vos choix. N'essayez PAS de lui vendre une combinaison qui s'apparente ostensiblement à un abus de règles, (genre [défiguré + Polymorphie]) cela ne fera que décrédibiliser votre personnage et ça risque aussi de démotiver votre MeuJeu.

Voila vous savez tout ! Et vous c'est quoi vos Synergies préférées ?

 

Repost 0
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 08:00

C'est souvent la première (et souvent la seule) méthode utilisée par les optimisateurs. Au point que l'optimisation est bien souvent assimilée au Mini-maxage (tant mieux pour les autres méthodes qui n'en sont que plus discrètes .)
Exemple : extrait : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lexique_du_jeu_de_r%C3%B4le


 Mini-maxeur ou Min-maxeur : terme provenant de l'expression anglaise min-maxing. Il s'agit d'un joueur qui chercher à optimiser son personnage de jeu de rôle par un abus de ses mécaniques, par un détournement des règles, ou par tout autre stratagème. L'objectif du mini-maxeur est d'obtenir le personnage le plus optimisé, c'est-à-dire qui possède les meilleures chances de survivre, de faire des dommages, ou tout simplement le plus puissant possible. Les mini-maxeurs sont un type de Gros Bill, généralement mal vu par les rôlistes qui préfèrent le roleplay.

(Notez qu'on y retrouve encore le fameux raccourcis "Optimisateur = Gros Bill")


Va sans dire que je ne partage pas l'opinion de l'auteur de cette définition qui est beaucoup trop caricaturale.

Topic79NotesImage1.jpg

Pourquoi Mini-maxer ?
Parce que c'est si bon d'être le meilleur...



1) Principe du Mini-Maxage :

Mini-maxer consiste pour un joueur à améliorer au maximum un aspect de son personnage (le "Maxage") en cumulant le plus de bonus et autres avantages "techniques" offerts par les règles et si nécessaire au détriment de tous les autres facettes (le "Mini").

L'aspect le plus souvent choisi est le Combat, mais il arrive souvent que ce soit la Discrétion ou la Sociabilité.

Un personnage Mini-maxé est donc par définition un personnage déséquilibré, il se rapproche du concept du "Spécialiste" mais s'en distingue souvent soit :
 
- par le cumul de bonus divers qui n'ont parfois qu'une cohérence... disons... "relative".
- par l'absence d'un niveau décent dans des aptitudes annexes (souvent en lien avec le Social), ce qui fait perdre en crédibilité le personnage

real men


2) Pratique du Mini-Maxage :

Pour les néophytes, vous trouverez ci-dessous les étapes à respecter pour vous aider à réussir votre premier Mini-maxage. Comme il y presque autant de système de règles que de Jeux de Rôle, ce qui va suivre se limitera nécessairement à un cadre général. A vous ensuite d'affuter vos connaissances des règles du jeu en question ! 

a) Déterminez votre domaine de prédilection

Comme je l'ai déjà signalé un personnage Mini-maxé est, par définition, spécialisé dans un domaine. Alors abandonnez immédiatement l'espoir d'être bon "généraliste".


b) Vérifiez dans les règles les différents "mécanismes techniques" utilisées pour ce domaine, au moins dans la situation de jeu que vous risquez de rencontrer le plus fréquemment.

Ne vous fiez pas à l'intitulé des compétences ou des caractéristiques, parfois il est plus utile d'avoir un bon score en "Premier Soin" que "Médecine" quand il s'agit de relever ses potes sur un champ de bataille (et c'est pas toujours possible d'être au max dans les deux...)


c) Une fois les caractéristiques et/ou compétences concernées identifiées, lâchez-vous et blindé les à mort sans vous préoccuper du reste.

Faites-vous plaisir ! Et si le jeu comporte un système d' "Avantages & Défauts" n'oubliez pas d'y jeter un oeil, il y aura forcément des bonus à piocher.


d) Faites l'inventaires des points qu'il vous reste et essayez de survivre avec... 

Dans votre désir de Mini-maxer n'oubliez surtout PAS les règles de bases qui sont indiquées ici -> Créer son Personnage(2) - Un peu de technique...(I/II), MAIS surtout là -> Créer son Personnage(3) - Un peu de technique...(II/II)

Si malheureusement ce n'est pas possible il vous faudra passer à l'étape intermédiaire suivante :


d) bis Rééquilibrer votre personnage à la demande insistante de votre MeuJeu qui vous explique qu'il est hors de question de laisser votre personnage en l'état.

Heureusement avec de l'expérience dans l'optimisation, cette étape se fera de plus en plus rare.



e) Broder un concept et un Background de personnage autours des déséquilibre et autres Avantages & Défauts que vous avez pris.

Pour vous aider n'oubliez pas de (re)lire ces articles Créer son Personnage(1) - Conseil d'un Ancien  et les différents articles sur le BG de personnage : Créer son Personnage(4) - le BG : C'est l'histoire d'un mec...(I/II) et Créer son Personnage(5) - le BG : C'est l'histoire d'un mec...(II/II)



N.B. le Mini-Maxage n'est pas un "abus de règles" (nous reviendrons sur ce sujet dans un prochain article),  c'est plutôt une utilisation poussée (parfois à l'extrême je le reconnais) des mécanismes de création de personnages d'un jeux. Je reconnais que la nuance est parfois difficile à apprécier pour le néophyte , dans le doute abstenez vous. 



A méditer :  Si d'aventure le système de règle laisse aux joueurs assez de "points de création" (au sens large du terme) pour être le meilleur dans un domaine (Max) tout en restant dans la norme pour les aptitudes annexes alors là miracle on ne parle plus d' "Optimisation" mais de "Spécialisation". 

Et vous ? Z'en pensez quoi ?

Repost 0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 13:08

Salut à toi (je me permet de te tutoyer c'est plus conviviale  ) cher visiteur.

Suite à une réorganisation du service où je travail (comprendre + de boulot avec - de personnel ) et à la poursuite de mon projet personnel, le me retrouve avec un emplois du temps très chargé.

L'article sur le mini-maxage est encore à moitié terminé.

Pour te faire patienter voici une image de circonstance pour vous donner un avant goût :


disadvantages



Petit clin d'oeil à  tous ceux qui voudraient faire passer le Jdr avant le boulot  :

work
 

Repost 0
Published by Bifron
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 08:00

AVERTISSEMENT à l'attention des joueurs débutants :

Inutile de chercher à "optimiser" vos premiers personnages, vous risquez de gâcher une partie du plaisir de jeu (le votre ou celui des autres joueurs). Avant de vous intéressez à l 'optimisation", je vous conseille d'attendre d'avoir à votre actif quelques parties, de préférence de jeux différents.

(N.B. Je vous conseille aussi fortement de lire les autres conseils de ce site AVANT celui-ci). 

- Fin de l'avertissement -



Cet article vous propose d'explorer le domaine "sulfureux" de l'optimisation de personnage. Utilisée ou critiquée cette pratique ne laisse personne indifférent. Je ne pouvais pas faire l'économie dans parler dans ce blog, cet article est le premier d'une série traitant ce sujet. 


Ah... L'optimisation de personnage... Voilà bien un sujet qui risque de m'attirer les foudres vengeresses de nombreux MeuJeu... Hormis peut-être dans quelques jeux comme "D&D" ou "Shadowrun" (et encore...), les "Optimisateurs" ont bien souvent mauvaise presse dans le milieu du JdR. Certains MeuJeu refusant même d'en avoir à leurs tables tant ils jugent cette pratique contraire à l' "esprit" du Jeu de Rôle...

 Alors avant de vous apprendre les secrets de l'optimisation de personnage, je préfère dépassionner le débat. Pour ce faire, je vais rappeler ci-dessous le(s) "principe(s)" de l'optimisation ainsi que les idées préconçues que cette pratique véhicule.


1 ) L'Optimisation et la crainte du Grobill.

a) L'optimisation : Définition et Principe.

L'optimisation de personnage : C'est le fait d'optimiser les capacités, lors de création ou de l'évolution, de son personnage. C'est-à-dire "maximiser" ce qu'il peut faire en jeu et, autant que possible, "minimiser" les ressources nécessaires à cela (les points de création ou d'expérience par exemple) . 


Même si il est possible de cumuler les deux, il existe deux optiques dans l'optimisation : court terme (qui se concentre uniquement sur le processus de création) ou long terme (qui prend en compte l'évolution future du personnage).


b) Le mythe du Grobill

69263148.UcEhs22e.AnimeExpo2006 MG 2027
Non, non je n'ai rien à compenser pourquoi ?

L'optimisation est souvent rattachée à une espèce de "mythe", celui du Grobill (non pas la marque de magasin).

Bon alors, j'aime autant rassurer tout le monde c'est du fantasme. L'optimisation n'est PAS synonyme de "Grobillisme", n'en déplaise à quelques MeuJeux chatouilleux.  Le Grobill n'a pas besoin d'optimiser pour chercher à être le plus puissant (même si ça aide !).

C'est un vieux débat, où on pourrait voir se dessiner deux camps s'opposant : les fans du "Jeu" (et des règles) par opposition aux fans du "Rôle". Or les optimisateurs ne sont pas QUE des joueurs avides de puissances, incapable d'aimer le Jdr pour l'oeuvre coopérative et artistique qu'il permet. 


Pour preuve essayons de regarder de manière objective les conséquences que l'optimisation de personnage peut avoir en jeu :


2) Effet de l'optimisation de personnage


Une des conséquences les plus évidentes (et souvent la plus recherchée) est de rendre le personnage  plus puissant que le "personnage moyen".

a) Pourquoi le faire (ou les conséquences positives) ?

 L'amélioration du groupe,

- Quand la survie du groupe dépend des compétences d'un de ses membres, vous êtes content qu'il soit le meilleur possible !

 La possibilité de jouer une palette de personnage plus large

- Beaucoup de jeux établissent une puissance "type" pour un personnage débutant, si vous désirez jouez un personnage plus puissant, il va vous falloir optimiser. 

Le fun !

- Je ne sais pas vous mais moi j'aime jouer les "meilleurs des meilleurs", c'est quand même plus amusant de jouer des personnages puissants que des gars lambda. 


b) Pourquoi ne pas le faire (ou les conséquences négatives) ?
 

Le déséquilibre face à l'opposition

Les scénarii sont souvent prévus pour des personnages de puissance standard, un personnage optimisé risque de triompher trop facilement (ça c'est plutôt grave pour le MeuJeu parce que moi personnellement j'aime quand les combats vont vite). Le problème majeur est le risque  de "course aux armements", si le MeuJeu aligne l'opposition sur le personnage le plus puissant, le reste du groupe n'aura plus d'autre choix que d'optimiser à leurs tour pour rester dans la course...  


Les choix  en méta-jeux

Optimiser un personnage implique parfois de faire des choix en Méta-jeu pas toujours en accord avec la manière dont on a joué le personnage jusqu'à là. C'est cette absence de cohérence qui est souvent critiquée chez les optimisateurs. Le fait de choisir la puissance au détriment de la cohérence est souvent considéré comme "anti-roleplays".  

afflictions-et-folies
Image trouvée sur Poutre Pex Pouille


L'absence de liberté (il n'y a pas 36 manières d'être puissant !)

Autant vous prévenir tout de suite, plus vous allez optimiser et plus vous allez limiter vos choix dans la création de votre personnage. 


Et le toujours possible risque de "tirage de couverture" excessif

En cas de "rivalité" entre les personnages pour un domaine de compétence ou un rôle dans le groupe. Le joueur privilégiant la cohérence dans le développement de son personnage risque d'être rapidement déclassé par celui qui ne recherche que l'optimisation. Cela risque de provoquer des tensions dans le groupe. 


Vous voilà prévenu des conséquences, poursuivons sans plus attendre avec la première technique d'optimisation, la plus connue, appelée :le Mini-maxage

Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 10:48
Ma collection vient encore de s'agrandir :


rogue trader


Merci à Tony pour ce sympathique cadeau d'anniversaire !
Repost 0
Published by Bifron
commenter cet article
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 15:51

Suite des deux articles antérieurs que vous trouverez ici -> Créer son Personnage(6) - La psycho du perso (I/III) et là -> Créer son Personnage(7) - La psycho du perso (II/III)  Si ce n'est pas déjà fait, je vous conseil de les parcourir avant de lire cet article. Cela ne peut que faciliter grandement sa compréhension. 

Dans l'article précédant nous avons vu les éléments constitutifs d'une personnalité de personnage, le but était, entre autre chose, de vous faire prendre du recul afin de vous permettre d'explorer de nouvelles pistes et chercher de nouvelles idées, plus originales, plus osées. Pour vous éviter de tomber dans les "pièges" que cet excercice de création implique voici quelques conseils à garder dans un coin de sa tête. 

A) 10 trucs et astuces pour réussir la personnalité de votre personnage


Inventer une personnalité originale, crédible et marquante n'est pas facile. Mais en suivant ces quelques astuces vous y parviendrez plus facilement


1) Donnez lui un but

Lors de la création d'un personnage, le joueur ne donne souvent pas d'autre but à son personnage que celui de faire les scénarii. Donner un objectif de vie à votre personnage et vous pourrez plus facilement lui construire une personnalité riche. 


2) Mais un but n'est pas tout  

Inversement certains joueurs donnent des buts à leurs personnage et n'en démordent pas. Si le scénario ne va pas directement  dans ce sens, il préfère ne pas y participer pour se concentrer dans la réalisation de leur objectif. Ce genre de comportement "asocial" n'a, à mon sens, pas sa place autour d'une table.  A bannir donc...


3) Oubliez les extrémistes

Evitez autant que possible tous les caractères trop tranchés, incapable de supporter une position différente de la sienne. Vous risquez d'obliger le groupe à faire un choix du style "C'est son perso ou le mien". Laissez-moi-vous dire que ce genre de chose va rapidement pourrir l'ambiance. D'une manière générale respectez les désirs des autres membres du groupe et éviter les incompatibilités de caractère.


4) N'abusez pas des bonnes choses

Il est amusant de donner des traits de caractère marquant à votre personnage. Mais il ne faut pas en abuser car les "mélanges" ne sont pas toujours à la hauteur de vos espoirs (vous risquez l'indigestion !). 


5) Pas d' Edge and Flaw (avantages/défauts)

Comme je l'ai déjà signalé beaucoup de jeux prévoient un système d'avantages et de défauts psychologiques ou sociaux qui influenceront  le comportement de votre personnage. Souvent stéréotypé, évitez autant que possible de les utiliser.


6) Pensez à l'ambiance du jeu

Chaque jeu, et chaque MeuJeu, laissent une place particulière à l'expression de la personnalité du PJ. Quand vous jouez à des jeux qui sont particulièrement centrés sur le personnage (pas forcément son caractère, comme "Nobilis", "Patient 13", "Ambre" ou "Vampire"), vous pouvez vous permettre de créer une personnalité plus riche et contrasté. C'est une question de feeling, mais c'est un peu comme le background : inutile de trop en faire si vous n'allez jamais avoir la possibilité de l'exprimer !


7) Quand vous jouez un prétiré demandez-vous toujours pourquoi le personnage à cette personnalité.

Les prétirés sont souvent accompagnés d'une esquisse de personnalité. Malheureusement elle est souvent loin d'être suffisante. Le meilleur moyen de compléter les "blancs" reste de connaitre le "pourquoi ?" , l'origine du comportement pour ainsi être capable de réagir de manière cohérente le long du scénario.

 
8) Ne cherchez pas à reproduire la personnalité d'un autre personnage de fiction (mais vous pouvez vous en inspirez).

Les joueurs copient souvent d'autres personnages de fiction pour créer leur PJ. L'idée est bonne en ce qui concerne le Concept, le look ou même le Background. Malheureusement il ne faut PAS le faire sa personnalité. Un personnage de fiction (de film, de livre) n' "existe" que dans un nombre de scène limités et souvent aux solutions très "tranchées", contrairement à un personnage de Jdr qui lui sera amené à vivre des situations à multiples facettes et à faire des choix cornéliens. Sauf à avoir une connaissance très poussée de l'histoire et des motivations de votre modèle vous allez nécessairement avoir des réponses caricaturales car inadaptées (notez bien que si vous jouez à des jeux "caricaturaux" comme "Extreme Vengeance", "Brain Soda" ou "Toon", ça peut ne pas être un problème )
 

9) La personnalité de votre personnage se construit aussi en cours de jeu.

Une personnalité de PJ n'est jamais figée comme peut parfois l' être ses caractéristiques techniques ou sa description. Les trois évolutions les plus "classiques" sont :

- Le traumatisme d'un évènement difficile à vivre (pas forcément mortel, ça peut juste être sa femme qui le quitte !)
- La confiance en soi découlant de l'expérience, même si les joueurs n'en ont pas toujours conscience, plus leur personnage est puissant (d'un point de vue technique) et plus ils lui donnent un comportement "sûr de lui" (pour ne pas dire imprudent !)
- La maturité avec l'âge, certaines campagnes font des ellipses temporelles de plusieurs années, c'est bien sûr l'occasion de modifier l'attitude de votre personnage.


10) Amusez vous !

Quand vous élaborer un comportement, faites un peu de méta-jeu, pensez que votre personnage va participer à un scénario avec d'autres personnages. Donnez lui des raisons de participer (curiosité, loyauté, compassion, arrogance, etc etc) ça vous évitera l'impression de "faire le scénar pour faire le scénar" 



B) Les cas particuliers


Deux catégories de "personnalités" vont être traitées à part, il s'agit de : 
- La folie
- Les Non-humaine (exemple : races fantastiques) et Inhumain (exemple : robot ou extra-terrestre)

Que vous pourrez retrouver dans les conseils d'interprétations.



Repost 0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 08:00

Petit article perso :

On a tous des buts dans la vie, une liste de trucs qu'on veut faire (ou essayer) avant de mourir.

 

Et moi j'en avais un qui me trottait dans la tête depuis un certain temps.

 

Depuis ce fameux jour où je suis arrivé avec mes 200 francs annuels, dans la boutique de Jdr de ma ville. Etant fort jeune à l'époque je n'avais pas d'autre source de revenue que les étrennes familiales de fin d'année.

 

L'année précédente j'avais acquis le Manuel du Joueur AD&D 2ème (pour environs 180 francs) que j'avais lu et relu et re-relu. Je frémissais d'impatience d'en avoir un nouveau... 

 

Je voulais m'acheter le Guide du Maitre en français qui venait tout juste de sortir !


J'arrive au magasin.

Je vois le livre, je le prends et je le pose sur le comptoir. Impatient d'avoir ma lecture Rôlistique pour la prochaine année.

Et là c'est le drame...

Car le livre était à 230 Francs, somme bien supérieure à mes maigres ressources...

Je vous laisse imaginer ma frustration quand je dois le reposer sur le présentoir.


ET CE FUNESTE JOUR, JE ME SUIS PROMIS QUE JE SAURAIS GRAND J'AURAIS TOUS LES JDRS QUE JE VOULAIS !



Hier c' était mon anniversaire (30ème niveau !). Je suis "Grand".


Même si le petit bout de chou est malade et que les festivités ont été, forcément, limitée (i.e. un petit repas en amoureux, merci à ma chérie pour ses efforts !),  je suis heureux de vous annoncer que j'ai ENFIN complété ma ludothèque !


Avec le petit bijou ci-dessous, à mes yeux le meilleur jeu de rôle immersif de tout les temps, ma collection est enfin complète !

Hurlement 3501





Remerciement

Je tiens à remercier tous les MeuJeux qui m'ont fait découvrir certains des Jdr que je possède aujourd'hui :

En particulier (dans le désordre et de mémoire) :


John (vraiment trop pour tous les citer)
- Gus pour, entre autre, Obsidian, Gemini et Little Fear
- Greg pour Extreme Vengeance
- Fabio pour Alienoid
- Pat et Yann pour Brave New World
- Charles pour Zero et Hell on Earth
- David "Tensho" pour Guildes 
- David "Ombre" pour Fireborn
- Jim pour Nightprowler
- Valentine pour Hurlements
- Pic et Guillaume pour Star Wars

Et bien sûr merci à tous les MeuJeux qui ont maitrisé une ou plusieurs partie de jeu que je connaissais/possédais déjà (en particulier David "Carbo" pour sa motivation et son énergie !).



Et la suite ?


Ma collection est-elle complète ?


Non car je suis toujours friand de nouveauté !  

Et il me manque encore quelques suppléments ("Orrorsh" pour TORG, "Supernumary" pour Zero) ainsi que le jeu Gemini (je le possède enfin !).  


Mes objectifs Jdr pour 2010

- Tenir mon blog à jour
- Ecrire (au moins) un Jdr (et qu'il soit assez bon pour être commercialisable)


Et mon prochain "objectif" dans la vie ?

En exclusivité pour vous voici les trois premières lignes de ma "liste de truc à faire".

- Avoir un fils
Avoir tous les Jdr que je désire
- Avoir mon M2 en droit ou équivalent dans un autre domaine. 



Et une petite image pour la route :

priorities

Repost 0
Published by Bifron - dans Divers
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 13:54



Depuis le début de la semaine, je me traine une salété de sinusite/grippe/truc viral non identifié.

A cause de ça je n'ai pas pu finir mon articles de la semaine.

Soyez patient je vais essayer de vous en caser deux dans les prochains 7 jours.


4126-raisons-succes-docteur-house
Il vous faut du du repos monsieur Bifron, du repos
Repost 0
Published by Bifron
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 08:00

Créer la psychologie, ou le comportement, d'un personnage n'est pas toujours aussi simple qu'on veut bien le croire, pour vous faciliter la vie voici un petit rappel de ses éléments constitutifs. 


Introduction :

Même si vous n'êtes pas inspiré, il est utile de concevoir une  "base psychologique" pour votre personnage, cela avant le début de la partie (cette base pourra être développée en cours de jeu). Sans quelques spécificités dès la création, il sera difficile de donner un caractère propre à votre personnage.  

Il existe trois degrés de "profondeur" à la psychologie d'un personnage, les deux premières "couches" sont bien souvent l' expression des "couches" plus profondes. 

1) Ses Habitudes

monk2
Toquer moi ?


Il s'agit de la couche la plus superficielle, très facile à concevoir. 

Il s'agit des tous les petits gestes, tics verbaux, vêtements excentriques, intérêts prononcés et autres petits rituels que votre personnage possède. Le point commun à toutes ses choses est qu'elles reviennent régulièrement sur le devant de la scène (en tout cas assez pour être remarquées par les autres joueurs) et qu' elles sont spécifiques à votre personnage (non, boire du sang n'est pas une "Habitude" dans "Vampire", mais ne vouloir le faire que dans l'obscurité la plus complète, si !).  

L'intérêt ici n'est pas de savoir "pourquoi" le personnage fait cela mais plutôt le "comment"... Inutile de savoir pourquoi votre personnage fume comme un pompier, par contre savoir à quel point il est dépendant, la marque qu'il fume, fait-il des ronds de fumées etc, etc  

En résumé : les Habitudes sont aisées à imaginer et votre personnage sera facilement et rapidement "caractériser" par les autres participants. Donc si vous n'avez pas d'idée, ou si vous devez faire vite, focaliser vous dessus !

Attention : On peut limiter la Psychologie de son personnage à des Habitudes, mais c'est le plus souvent une solution "par défaut", pour éviter d'avoir un personnage sans relief. C'est une espèce de "couche de vernis" de personnalité, cela ne suffit pas sur le long terme et au bout de quelques séances la surprise s'émousse.



2) Son Attitude


49228860
       Le cynisme est une manière de vivre !


Il s'agit de la couche intermédiaire. C'est souvent à cela que pense les joueurs quand on leur parle de psychologie de personnage. Souvent synonyme de "caractère", il s'agit de façon générale de sa "posture face au monde". Contrairement aux Habitudes qui sont ponctuelles, l'Attitudes est permanente.  Elle doit imprégner votre personnage, affecter sa manière de percevoir, de penser, de répondre et d'agir. Sans tomber dans la caricature, il faut parfois savoir forcer le trait afin d'être plus lisible par les autres joueurs, surtout lors des premières séances (l'équivalent rôlistique de la "première impression qui est la plus importante"). 


En résumé : les Attitudes possibles sont beaucoup plus nombreuses qu'on pourrait le penser, car il est toujours  possible d'en combiner plusieurs, ou d'en utiliser une quelques variantes (exemple l'Attitude d'un personnage "Passionné d'arme à feu" et "Hautain" ne sera pas la même que celle d'un personnage "Passionné d'arme à feu" et "Rigolard"). Comme pour les "Concepts" (voir dans cet article) je préfère éviter de vous donner une liste fastidieuse et non-exhaustive.


Attention : Il s'agit de la manière de réagir de votre personnage, mais par défaut il s'agira de la votre. Il est donc important d'essayer de lui en élaborer une, quitte à changer plus tard. Une Attitude peut se caractériser le plus souvent par une ou plusieurs Habitudes. Notez bien qu'un personnage peut tout à fait avoir deux Attitudes contradictoires (exemple : Courageux et Lâche) selon les circonstances de la situation. Dans ce cas on a pour habitude de caractériser une des Attitude de "façade" et un autre de "véritable".  
 

3) Ses Ressorts Cachés

Dexter
Mais pourquoi est-il aussi méchant ?


Il s'agit de la couche la plus profonde et bien souvent c'est la facette la plus "réaliste" de votre personnage.

Il s'agit plus ou moins de l' "inconscient", c'est à dire les facettes de sa personnalité les plus fondamentales, comme ses valeurs, ses croyances, ses préjugés. Les Ressorts Cachés sont permanents, ils affectent tous les aspects de la vie du personnage, mais de manière plus subtile que l'Attitude. Contrairement à cette dernière, les Ressorts Cachés ne se "manifestent" que rarement, le plus souvent dans des cas prévus par le MeuJeu (effets surnaturelles, évènements traumatisants, Flash-back ou plus simplement quand le joueur développe l'historique du personnage en solo).
  

En résumé : Les Ressorts Cachés sont à l'origine de tout ce qu'est votre personnage. Ils sont à l'origine de son choix de carrière, de son look et bien sûr de son Attitude (et également d'une grande partie de son Background...). En jeu les Ressorts Cachés servent à donner de la profondeur à votre personnage en lui donnant une cohérence et en le rendant susceptible de réaction surprenante et réaliste face aux situations rencontrées.  


Attention : Tout les personnage ne possèdent pas de Ressorts Cachés, bien souvent il est en effet possible d'incarner des personnages crédibles sur le long terme sans s'interroger en profondeur sur leurs motivations. Notez bien que le personnage n'a pas (ou en tout cas très peu) conscience de ses Ressorts Cachés, et bien souvent aucun contrôle sur eux (contrairement aux Attitudes).   



Conclusion :
 
Voilà, vous avez les ingrédients. Il vous appartient désormais de faire votre propre "recette". Vous trouverez dans les prochains articles une série de conseils pour vous y aider.

Repost 0