Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Fan de Jdr depuis qu'un livre des "Terres de Légende" m'est tombé dans les mains (ça nous fait plus de 20 ans maintenant ). Je suis conscient qu'il ne s'agit que d'un loisir mais je sais qu'il nous est toujours possible de "mieux jouer" comme les MeuJeux essayent de toujours "mieux maîtriser". J'espère que ses articles, fruits de mon expérience, vous aideront à rajouter de la bonne humeur à votre table de jeu. 

 

Pour en savoir plus je vous invite à vous rendre sur le premier article de ce blog    

Rechercher

Dernière nouvelle :

- Je réponds aux commentaires avec un décalage de quelques jours - 

 

05/12/12 : Prochain article le 09/12/12 - Bravo pour votre patience :-)

 

24/11/12 : J'ai cassé mes lunettes :-( - Je dois freiner sur les écrans et ça risque de ralentir la production d'article.

 

28/01/12 : J'ai créé un Flux RSS sur ce blog - vous le trouverez sur : http://feeds.feedburner.com/PourQuelquesXPsdeplus  

5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 08:00

 

Qu’on soit bien clair, il n’est jamais agréable de voir un de ses personnages mourir   et c’est encore plus pénible quand son « meurtrier » est un autre PJ. Surtout quand il reste impuni (il ne s'est pas fait prendre) et continu ses aventures avec le reste du groupe comme si de rien n’était.

 

 

 

 

Sans forcément cautionner cela je sais qu’on n’investit souvent suffisamment de « soi » lors de la création et l’interprétation d’un personnage pour qu’il est parfois difficile de prendre du recul lors de la mort du personnage en question. Plutôt que de regretter cet état de fait (« relax ce n’est qu’un personnage, fais en un autre ») ou de prôner au contraire une non violence absolue (« pas touche au perso ») je vais vous proposer ici des solutions alternatives acceptables pour les deux parties en cas de conflit inter-PJ.

 

  A) Quelles sont les Réaction habituelle d'un joueur ?

 

Face au meurtre de son personnage il y a deux grands types de réaction :

 

  •  D'un côte celle de ceux qui joue dans un esprit de « Compétition » qui prennent cela comme une atteinte personnelle. Vous pouvez être sûr qu’ils feront tous pour se venger du joueur. Accessoirement c'est aussi celle des jeunes joueurs qui n'ont pas encore assez de maturité pour avoir la distance nécessaire. Mais si pour les compétiteurs ça se limitent à la plupart du temps à tuer le personnage en retour, les immatures poussent le vice jusqu’à en vouloir au joueur In Real Life (je ne les critique pas ça peut nous arriver à tous).
  • De l’autre côté il y a les « Rôle Playeur » (ou « RP Boy ») qui eux au contraire vont plutôt vous dire tandis que vous hésitiez à appuyer sur la gâchette : « si tu ne crèves pas mon perso il se vengera de cette humiliation ».

La différence entre ces deux conceptions du Jdr peut provoquer des tensions dans les groupes mixtes, groupes qui finissent souvent par aboutir à la bonne vieille règle du « on ne tue pas un autre PJ ou on se fait trucider par le reste du groupe ». Règle simple et efficace, mais malheureusement pas toujours en adéquation avec le RP un peu plus mature que vous espériez pouvoir faire. Sans compter les petits malins qui usent de cette impunité pour venir vous chauffer même quand vous jouer ostensiblement un personnage asocial, sadique et revanchard.

 

 

 

B) Trouver un arrangement acceptable pour les deux parties.

 

gruesome reservoir dogs 431x300

 

Ce que j’appel un « petit arrangement avec la mort » (d’où le titre de cette article, mais vous l’aviez deviné malin que vous êtes)

 

 

Si vous un jour devez tuer un autre personnage pour des raisons RP, juste avant de lui porter le coup de grâce, prenez directement le joueur concerné à part et dites lui :

 

« Voilà si je respecte le RP de mon personnage je n’ai aucune raison de te laisser en vie. Alors parce que je t’aime bien/c’est ton premier perso/t’as une bonne tête/t’es la copine du MeuJeu [rayez la mention inutile] voilà ce que je te propose : je te laisse en vie et en échange ton personnage n’en voudra pas au miens de ce qui s’est passé, il ne chercha pas à se venger/le retrouver pour lui faire payer/le trahir à la première occasion et autre comportement qu’ont les personnages de films quand on a essayé de les tuer et qu’au final on les a laissé pour mort »

 

 

C’est une sorte de pacte « on aurait dit que rien ne s’était passé » diablement efficace parce que :

 

1) Si c’est un « RP Boy » pur jus, il réfléchira, vous dira qu’il ne pourra pas faire semblant et qu’il vaut mieux tuer son personnage. Le mieux c’est qu’ensuite il ne vous en voudra même pas !

 

2) Si c’est un joueur type « Compétition », il vous dira « Ok » pour pouvoir garder son personnage. Au final il s’en sort sans dommage (à part une grosse frayeur) et n’a pas de raison de se venger.

 

3) Si c’est un personne « entre les deux » la seule chose qui pourrait le motiver à se venger c’est de vouloir être Rôle Play et comme c’est justement son absence de RP qui lui a sauvé la vie… Faites attention durant cette séance et la prochaine si elle a lieu peu de temps après mais vous pouvez être sûr que très vite il oubliera.

 

C) Avant d’en arrivez là pensez quand même à deux choses :

 

2009 inglorious bastards 004 

 

1) Si l’humanité a survécu jusqu’à présent c’est aussi parce que la « loi du plus fort » pouvait se résoudre à coup de poing plutôt qu’à coup de batte de baseball. Pourquoi votre personnage irait-il risquer un mauvais coup d’épée quand il lui suffit de déclencher une bonne vieille bagarre ou d'intimider son adversaire d’un regard mauvais (quand le jeu a des règles d’intimidations bien sûr…).

 

 

 

2) Si un petit malin (type « joueur immature »), plus faible que vous, se crois intouchable parce qu’il sait que vous n’allez pas le tuer et commence à vous pourrir en jeu, renoncez effectivement tuer son personnage  ! N’hésiter pas à lui montrer que la mort n’est qu’une des nombreuses sanctions possibles : emprisonnement, confiscation d’objet, marques corporelles et autres épreuves pénibles (laissé sans chaussure et sans argents à des kilomètres) ; doser la « sanction » en fonction de la tolérance de l’autre joueur, faite lui avoir peur pour son perso mais sans le diminuer techniquement.

 

Règle importante : ne vous venger pas ! Punissez immédiatement ou laissez tomber, passez son temps à se venger finit toujours par pourrit l’ambiance.

 

plans3

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tony 28/07/2011 09:44


On vieilli Bifron.. on vient de radoté ce qu'on a déja écrit dans un précédent article... svp efface mon commentaire j'ai trop honte.


tony 27/07/2011 17:24


le meurtre d'un pj est l'ultime refuge (entendez par là le seul) des incompétents.


Bifron 27/07/2011 21:13



Je me permettrais de répondre par une citation que n'aurait pas démentis Saint Grégorius "Si tu penses que la violence ne résout rien, c'est que tu ne frappe pas assez fort..."



Nath 12/07/2011 10:35


Une solution face à ce problème : le PJ jetable ! Je crois que c'est ce que j'aime aussi à Chtullu : tu ne te mets pas la rate au court-bouillon parce que ton perso va crever, tu sais de toute
façon que c'est ce qui l'attend au bout du chemin... J'ai pas joué 2 scénars avec le même perso et ça a aussi un côté sympa : on ne peut pas se lasser ! Là on démarre du TdF, je sais que mon perso
est sensé durer, ça met vachement la pression !


Bifron 02/08/2011 22:29



Le PJ jetable n'est possible que dans certain jeux comme AdC ou Paranoia.


Cet article n'a pas vraiment de sens pour eux car que ce soit de la main d'un PJ ou celle du MJ la mort frappe très (trop) vite



Jon' 19/06/2011 21:28


Je ne sais pas pourquoi, mais tout au long de la lecture de cet article, telle une envie de fraise chez une femme enceinte, je rêvais de la mort d'une Sekeker. Comprends pas! ^^


Bifron 20/06/2011 10:37



J'en connais qui ont les oreilles qui sifflent , qui sais tous n'est peut-être pas perdu !



tony 07/06/2011 14:33


Si tu me buttes je te butte avant Ass hole !!


Bifron 14/06/2011 13:12



il y a toujours un risque à ménacer de mort un RP Boy... il pourrait vous prendre aux mots