Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Fan de Jdr depuis qu'un livre des "Terres de Légende" m'est tombé dans les mains (ça nous fait plus de 20 ans maintenant ). Je suis conscient qu'il ne s'agit que d'un loisir mais je sais qu'il nous est toujours possible de "mieux jouer" comme les MeuJeux essayent de toujours "mieux maîtriser". J'espère que ses articles, fruits de mon expérience, vous aideront à rajouter de la bonne humeur à votre table de jeu. 

 

Pour en savoir plus je vous invite à vous rendre sur le premier article de ce blog    

Rechercher

Dernière nouvelle :

- Je réponds aux commentaires avec un décalage de quelques jours - 

 

05/12/12 : Prochain article le 09/12/12 - Bravo pour votre patience :-)

 

24/11/12 : J'ai cassé mes lunettes :-( - Je dois freiner sur les écrans et ça risque de ralentir la production d'article.

 

28/01/12 : J'ai créé un Flux RSS sur ce blog - vous le trouverez sur : http://feeds.feedburner.com/PourQuelquesXPsdeplus  

30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 08:00

Avant-Propos :


Pour éviter toute confusion regrettable qui pourrait compliquer la lecture de cet article je rappel simplement aux joueurs débutants que le « Rôleplay » dans le jeu de rôle est un ensemble d’action et de choix que fait le JOUEUR pour que les actions et paroles du PERSONNAGE soient cohérentes avec la personnalité et les connaissances de ce dernier.

En clair, du dialogue « in Game » c’est du RP, mais le RP ce n’est pas que des dialogues « in Game ». On peut donc être un bourrin laconique et faire un très bon RP (même si c'est plus dur).

 

Refermons la parenthèse.

 

 

Jouer un RP Boy est avant tout une philosophie, une façon de résoudre les scénarii et d’interagir de manière non-violente avec l’univers.

 

Pour le joueur de jdr moyen (si tant est qu’il existe) ce qui est important dans la phrase précédente c’est cette notion « manière non-violente ». Pour ceux qui comme moi ont l’habitude d’utiliser la manière forte (ou contraignante via des pouvoirs de contrôle mental) cela peut être un peu déstabilisant.

 

Pour vous aider à faire au mieux vos premiers pas dans l’univers mystérieux du « tout dialogue » voici quelles règles de comportement à suivre :

 

keep%20talking 

 

Règle n°1 : Ayez l’esprit ouvert

 

 

Chaque scénario, que dis-je chaque séance, doit être abordé comme si c’était la première fois que vous entendiez parler de ce jeu ou cet aspect de l’univers de jeu. Je ne parle pas de jouer un  personnage naïf ou candide, au contraire, votre personnage peut avoir des opinions très tranchées cela n’est pas gênant. 

 

L’idée c’est que VOUS joueur vous gardiez à l’esprit un savant mélange d’étonnement et de curiosité.

 

C’est paradoxalement plus dur pour les joueurs expérimentés que pour les joueurs débutants. En effet les habitudes acquises à force de parties finissent par devenir une « seconde nature ».

 

Il faut impérativement perdre le réflexe de « ça je connais j’ai lu le background/déjà joué un personnage de cette race/déjà joué à ce jeu/déjà fais ce type de scénario ».

 

 

 

Règle n°2 : Soyez curieux – intéressez vous à l’environnement

 

 

Partant du postulat que vous ne connaissez pas l’univers (ou en tout cas pas véritablement) votre premier reflexe doit être de cuisinez le MeuJeu. Interrogez le sur ce que sait votre personnage, sur votre place dans la société concernée, sur vos éventuelles relations dans le coin. Renseignez vous auprès des PNJs sur la topographie du coin, sur les lieux importants, les évènements historiques (ou récents) ou les personnages importants.

 

Gardez en mémoire cette règle d’or du Jeu de rôle :

 

Quand il maîtrise, chaque MeuJeu créé son propre univers.

 

 

Cela même si vous jouez avec le plus traditionnaliste d’entre eux, car malgré tout le Background du monde, celui qui in fine fait le monde où évoluent les personnages c’est le MeuJeu.

 

Et dévoiler les spécificités de cet univers fait AUSSI partie du plaisir du (Meu)Jeu.

 

En faisant ça vous n’aurez peut-être pas aidé à la résolution du scénario mais vous aurez passé un bon moment (selon le principe de « le plus important dans un voyage, c’est le trajet pas la destination »).

 

 


Règle n°3 : Chopper de l’info

 

Évitez l’excès de dialogue cependant.

 

chut

 

Monopoliser le temps de paroles en posant des questions va finir par être pénible pour le MeuJeu comme pour les autres joueurs. Votre but n’est pas QUE de poser des questions à tord et à travers mais AUSSI de récupérer des informations utiles, au scénario sinon au moins au groupe (le nom des personnages riches et influents et les légendes locales ont toujours un grand succès car ceux sont de véritable filon à scénario).

 

 

Autre chose également tout les MeuJeux n’ont pas l’habitude de se faire ainsi interroger, et n’auront pas la capacité d’improvisation/connaissance du monde nécessaire pour vous répondre. Dans ce cas deux possibilités :

 

1 - Il balance des informations sur le scénario (c’est les seules qu’il a !) pour meubler son discours. C’est Jackpot pour vous ! On continue et on en remet une couche !

 

2 - Il devient laconique façon « je ne suis pas un bureau de renseignement ». Alors là on arrête pour éviter de soûler tout le monde.

 

 

 

Et de manière générale, il faut éviter à tout prix de tourner en rond dans un dialogue avec un PNJ qui n’a rien à dire. Certain MeuJeu étant TRES bon pour rallonger la sauce.

 

 


Règle n°4 : Coopérer au lieu d'affronter

 


Qu’on soit bien clair, un RP Boy n’a pas vocation à se battre ou à imposer son point de vue par la force (les autres personnages sont là pour ça !).

 

De manière générale envisagez toujours les choses dans un rapport gagnant/gagnant. 95% des PNJ ont une raison de vous aider, à vous de chercher, discuter et proposer… Des fois ça marche et ça permet au groupe de gagner un allié ou en tout cas de résoudre un situation conflictuelle sans combat (« et sans XPs » se plaindront les esprits chagrins).

 

 

Attention cela ne veut pas dire que vous devez jouer une tête à claque ou un pacifiste qui refuse de se battre. Juste que les PNJ doivent être envisagé comme des « futurs alliés » ou des « partenaires commerciaux » au lieu de « traitre en puissance » ou de « mort en sursis » (pour ne pas dire « XP sur pattes »).

 

zombies-funny-motivational-poster.JPG 

 

Bien sûr inutile de tenter quoi que ce soit contre les « Grands Méchants » (qui vous trahiront ou qui vous obligeront à trahir le groupe) ou contre les PNJ intrinsèquement là pour servir de Punching Ball (type Ork ou Garde).

 

Et puis quand ça ne marche pas (et ça arrivera FORCEMENT) n’en faites pas un drame…Vous ne voudriez pas que les bourrins s’ennuient pendant tout le scénar quand même ?!

 

 

Prenez le pop-corn et appréciez la baston en connaisseur.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tony 01/10/2012 12:40

en tant que rp boys je dirai que la bonne combo n'est pas de regarder les autres taper mais d'utiliser son corps comme d'une cible et de faire claquer des attaques à l'adversaire afin que nos gros
bourrins explosent des gars sans défense. DOnc blinder l'esquive on ne le répétera jamais assez. J'ai connu un diplomates avec des scores de folie en danse et agilité se battre comme des danseurs
de guerre elf.

Bifron 19/10/2012 10:41



Entièrement d'accord avec toi, ça vaut pour tout les personnages : Esquive ! Esquive ! Esquive ! On en a jamais trop mais on en a souvent pas assez...