Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Fan de Jdr depuis qu'un livre des "Terres de Légende" m'est tombé dans les mains (ça nous fait plus de 20 ans maintenant ). Je suis conscient qu'il ne s'agit que d'un loisir mais je sais qu'il nous est toujours possible de "mieux jouer" comme les MeuJeux essayent de toujours "mieux maîtriser". J'espère que ses articles, fruits de mon expérience, vous aideront à rajouter de la bonne humeur à votre table de jeu. 

 

Pour en savoir plus je vous invite à vous rendre sur le premier article de ce blog    

Rechercher

Dernière nouvelle :

- Je réponds aux commentaires avec un décalage de quelques jours - 

 

05/12/12 : Prochain article le 09/12/12 - Bravo pour votre patience :-)

 

24/11/12 : J'ai cassé mes lunettes :-( - Je dois freiner sur les écrans et ça risque de ralentir la production d'article.

 

28/01/12 : J'ai créé un Flux RSS sur ce blog - vous le trouverez sur : http://feeds.feedburner.com/PourQuelquesXPsdeplus  

18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 08:00

 A tout seigneur tout honneur nous allons commencer par le cas le plus fréquent que vous pouvez rencontrer dans le Jdr. C'est la folie "clée en mains" directement proposé par le Jeu. Elles sont très utiles pour débuter, car elles décrivent souvent le comportement "type" et il est inutile de vous demander s'il est en adéquation avec l'ambiance du jeu, si ce n'était pas le cas l'auteur n'aurait pas pris la peine de le décrire.

 

Mais assez parler, commençons dès à présent à faire ensemble nos premiers pas dans la folie !

 

 

Introduction : Comme souvent l'interprétation d'un personnage fou en jdr est très différentes de celle des acteurs de films ou de théâtres. Jouer la folie de manière crédible implique paradoxalement de garder un RP trés cohérent et avec une certaine retenue. Si vous commencez à faire tout ce qui vous passe par la tête il y a de forte chances que votre RP finisse par être identique à celui d'une "folie défouloir" (si c'est votre objectif pas de problème mais il n'y a pas vraiment besoin de conseil pour cela) . Mon but ici est de vous donner une manière universelle (et simple !) de jouer un fou crédible.

 

Il existe trois grands types de folie (et d'interprétation)

 

  Vers les profondeurs de la Folie :
 

  malkavian 

 

 


-  La folie de surface -

-----------------------------

-----------------------------


 
La Folie "Réactive" :

 

 

Description RP : Vous réagissez à la présence d’un stimuli et c'est de manière inadaptée ou exagérée (de manière « folle » quoi). Vos réactions peuvent être très diverses, cela peut-être : s’enfuir, être violent, régresser, changer de personnalité ou encore hyper accentuer temporairement une facette de votre comportement comme la foi ou la prise de risque.
 
C’est la façon la plus "simple" à jouer car nous sommes dans un mode [Action – Réaction], si vous voulez complexifier un peu vous pouvez aussi vous pouvez vous "anticiper" la présence  d'abord dans les situations les plus évidentes (parler de prendre l’hélicoptère pour un sujet au vertige) jusqu'au situation plus hypothétique (Peur des possibles alligators dans les égouts). De même vous pouvez "aggraver" cette folie en élargissant la sensibilité du stimuli déclancheur à des représentations (exemple une image de la chose crainte pour un phobique) ou à des évocations (écouter une histoire d'homme courageux pour accentué la prise de risque).
 
En résumé, retenez qu'il suffit juste de définir préalablement deux éléments :

 

- Le Déclencheur (plus ou moins largement définis) - qui va provoquer ->  Un type de réaction (plus ou moins intense)
 

Bien sur plus la réaction est inadaptée (et/ou forte) et plus la folie est handicapante

Les folies les plus adaptées pour ce RP sont les Phobies et autres traumatisme, certaines Manie (comme la Kleptomanie) et autres TOC ou Obsessions.
 

 

 

monk 

 

-----------------------------

-La Folie "entre-deux"-

-----------------------------


 

La Fausse Croyance

 

 

Description RP : Vous êtes convaincu de la véracité de certaines choses, et rien ne pourra vous en faire démordre. Vous agissez et réagissez donc en fonction de cette croyance même si la réalité vous a plusieur fois donné tord. Si certaines fausses croyances sont bénines et partagées par un grand nombre de gens ("le pere Noël existe") d'autre peuvent vous rendre la vie plus difficile ("Dieu me parle") voir impossible ("je suis invincible !")

 

  

Jouer un personnage avec une Fausse Croyance c'est un peu comme jouer un personnage d'un jeu similaire mais au Background légèrement différent.  Cette folie se manifeste à travers les actions que fait votre personnage en lien avec sa Fausse Croyance et les arguments qu'il est capable d'avancer pour la défendre (soyez d'une mauvaise foi absolu si besoin). Attention, contrairement à la Folie "Réactive" les réactions du personnages sont parfaitement "sensés" et rarement disproportionnée. Si vous êtes convaincu que le monde entier vous en veux, il est normal de vous méfier de tout .

 

 

Vous pouvez en faire varier la gravité en impliquant ou radicalisant davantage votre personnage. Par exemple si la Fausse croyance est que les Plantes sont intellligentes et qu'elles peuvent nous entendre. A un niveau bénin vous pouvez vous contenter de leur dire boujour quand vous rentrez dans la pièce, c'est déjà plus grave si vous refusez de discuter en leur présence et devient carrément extrême si vous plastiquez les fleuristes "collaborateurs de l'envahisseur vert".

 

 

  C'est le RP le plus adapté pour les hallucinations, les Paranoïaques, ceux qui entendent des voix, les Mégalomanes et autres "ça va les chevilles ?"

 

 

T'as un ami imaginaire ? C'est pas terrible comme folie... Encore que...

  FC18855467 jpg-r 760 x-f jpg-q x-20070907 052609

 

 

 

-----------------------------

-----------------------------

-  La folie profonde -

 

 

La "Petite Différence" 

 

 

Description RP : Ils disent que vous n'êtes pas fou mais c'est faux. Peut-être que vous n'avez pas les même valeurs, peut-être que vous ne comprenez pas toujours leur réactions. Mais vous n'êtes pas véritablement fou, vous pensez juste de manière "différente" de celle de la majorité des gens. Si certain "Différents" peuvent être malgré cela très bien intégré socialement (les sociopathes) d'autres sont très handicapés par cette différence (les autistes).

 

A l'inverse de la Fausse Croyance, qui consiste à jouer un personnage ayant "quelque chose en plus" (sa croyance), il faut ici jouer un personnage qui a ici quelques choses en moins. Le plus souvent il s'agit de qualité humaine (l'empathie envers la souffrance d'autrui par exemple) mais cela peut aussi être des capacités "naturelles" comme la mémorisation ou la concentration. Vous vous en doutez ce RP est le plus délicat car il impliquerait presque d'analyser chaque réaction "habituelle" afin d'en "extraire" la qualité/capacité qui manquent à votre personnage.

 

Si c'est simple pour certain "manque" (la mémoire par exemple) c'est plus difficile pour d'autres (les implicites sociaux par exemple). Pour éviter que votre partie de Jdr ne se transforme trop en une scéance de creusage de tête, je vous conseil d'appliquer ce que j'appelerais la méthode "Dexter".

 

La Folie de votre personnage va se manifester de deux manière :

 

1) Son incompréhension face à certaine réaction d'autrui (mais pourquoi ils réagissent comme ça ? Comment font-ils ça si facilement) et bien sûr sa réaction à cette incompréhension (cherche à comprendre, sentiment de supériorité ou d'infériorité)

 

2) Des manifestations fortes et flagrantes de son inhumanité (chanter une berceuse à son fils en regardant des photos de cadavres, attaquer un ami sans un once d'hésitation parce qu'on lui en a donné l'ordre) qui "teinterons" de folie vos autres actions moins "Border-line" (enfin du moins dans l'esprit des autres joueurs).

 

 

why-so-serious-the-joker-3122768-1024-768

 

 

Conclusion : 

 

Comme vous le voyez jouer un fou n'est pas aussi facile qu'on pourrait le croire. Se mettre un entonnoir sur la tête avant de dire n'importe quoi est très amusant sur le court terme. Mais sur le long terme ce genre de RP n'est pas suffisant pour rendre un personnage intéressant à jouer. Les Catégories de Folies que je vous ai donné doivent être considéré comme une aide et non comme des catégories immuables et hermétiques.

 

Une folie peut trés bien se manifester de plusieurs manières (voir aucune de celle que j'ai décrite !) (L' Erotomanie peut être jouer aussi bien en mode "Réactif" ou en mode "Fausse Croyance")

 

 

Dans le prochain article nous ferons un peu de "Free Style" et irons explorer les territoires des folies librement créé par le joueur.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jon' 19/09/2011 18:54


Je m'en doutais! Je le savais! Et je suis content de ne pas être le seul. Maintenant Bifron, que fait-on pour contrecarrer les plans de l'envahisseur vert? (Tony est-il fiable? N'est-il pas
jardinier?)


Bifron 20/09/2011 06:50



Excellent  !


(Ne t'en fais pas John, j'ai un plan pour éradiquer ces plantes démoniaques, j'ai déjà le Canadair, mais il faut encore de voler le trone du Pape pour le plonger dans le lac
Clément !)



tony 19/09/2011 10:51


Pour le RP BOY, que je suis ton article me donne des envies de sociopathe. On se creuse la tête et puis finalement c'est tellement dur de jouer ça sur la longueur qu'on risque de tomber dans des
travers classique. Tes conseils sont très bon mais quels sont les gardes fous ?


Bifron 20/09/2011 06:47



Le prochain article sur ce theme répondra sans doute a ta question (il est encore en rédaction). Mais en attendant je dirais que le plus important de tous est :


Ne pas JAMAIS chercher la Surenchère.


Quand on joue un personnage fou il est tentant d'en profiter pour tirer la couverture vers soi en surprennant les autres joueurs/Personnages par le coté hors-norme de son personnage. Mais au fils
du temps les autres participant (MeuJeu compris) s'habituent et sont moins sensibles à ses tranches de RP. C'est là qu'il faut cesser de mettre en avant le coté "Fou" au profit d'un autre de ses
aspects (souvent le coté "victime/malade").