Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Fan de Jdr depuis qu'un livre des "Terres de Légende" m'est tombé dans les mains (ça nous fait plus de 20 ans maintenant ). Je suis conscient qu'il ne s'agit que d'un loisir mais je sais qu'il nous est toujours possible de "mieux jouer" comme les MeuJeux essayent de toujours "mieux maîtriser". J'espère que ses articles, fruits de mon expérience, vous aideront à rajouter de la bonne humeur à votre table de jeu. 

 

Pour en savoir plus je vous invite à vous rendre sur le premier article de ce blog    

Rechercher

Dernière nouvelle :

- Je réponds aux commentaires avec un décalage de quelques jours - 

 

05/12/12 : Prochain article le 09/12/12 - Bravo pour votre patience :-)

 

24/11/12 : J'ai cassé mes lunettes :-( - Je dois freiner sur les écrans et ça risque de ralentir la production d'article.

 

28/01/12 : J'ai créé un Flux RSS sur ce blog - vous le trouverez sur : http://feeds.feedburner.com/PourQuelquesXPsdeplus  

27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 08:00

Avertissement préalable : Va sans dire que cet article ne prétend pas faire l’apologie d’aucune drogue, ni d’aucun comportement. Je sais que ça coulait de source pour mes lecteurs habituels mais on n'est jamais à l’abri d’un curieux Googlisant « Drogue et Jeu de Rôle »…  


Qu’ils soient fumeurs, buveurs, drogués ou accros aux sensations fortes, les personnages « dépendants » sont un grand classique dans le Jdr. Non sans raison ! Car après tout, ils sont « typés », ont un côté « Bad Boys » et peuvent être joués plus facilement qu’un personnage plus « lisse ». A l’origine de cet état, se trouve bien souvent le choix par le joeur d’un  Désavantage de type "dépendance", forts nombreux dans les systèmes de type « Edges and Flaws ». Cela va des fous de vitesse au drogué; du dépendant au médicament au nymphomane en passant par l’alcoolique).

Cet article a vocation à vous aider à exploiter au mieux ce qu’il faut bien appeler un « grand classique » des systèmes de création de personnage de type « Edges and Flaws ».  

Voyons ensemble comment le jouer au mieux étape par étape :
 
I)  Dépendance d'accord, mais à quoi ?

 

La première étape est de définir « à quoi » (substance, situation, comportement etc) le personnage va être dépendant. Cette étape, aussi basique soit-ell,e est très importante et il ne faut pas hésiter à revenir dessus si in fine vous ne vous sentez pas d’attaque pour gérer les contraintes de la dépendance que vous avez choisi initialement.
 
II) Comment le personnage se procure-t-il sa dose ?
 
Cette question est fondamentale, parce que 1) on ne peut pas devenir dépendant à quelque chose qu’on ne peut pas se procurer - ou alors pas longtemps tant le sevrage va être immédiat – et 2) c’est un aspect qui rappellera aux autres joueurs la dépendance de votre personnage aussi efficacement que s'il consommait devant eux...

 

Ne négliger pas le fait que la plus ou moins grande facilité d'accès à sa "drogue" (au sens large du terme) va influencer la création du personnage:

 

 

- Drogues simples d'accès:

 

Il s'agit des dépendance "simples" à satisfaire parce que légal et/ou disponible très facilement (alcool, tabac, nourriture, masturbation, travail, paracétamol, sport, télévision..). Peu coûteux et disponible sans talent particuliers, l’approvisionnement ne pose pas de réel problème aussi l'impact "technique" devrait être limité.

 

penalties 

 

Drogues d'accès contrôlés

 

Ici on trouve les dépendances dont l'accès réglementés (les médicaments dans un monde contemporain par exemple) ou carrément illégale (drogue, intrusion dans un lieu interdit pour y voler quelque chose). Dans ce cas mieux vaut penser à la source l’approvisionnement dès la création du personnage (fournisseur, moyen financier mais également d'éventuel justificatif de possession en cas d’arrestation etc…). Toutefois cela peut se limiter à quelques points placés en « Contact » (Dealer, ami médecin ou pharmacien...) ou être lié à profession du personnage (qui peut être en contact régulier avec la Drogue concernée, Chimiste, Cambrioleur...).

 

 

Drogues d'accès limité 

 

Ce sont les plus contraignantes, ce sont celles qui nécessitent le concours d’une personne tiers - volontairement ou non - ou d’une situation particulière peu fréquente (sexe, sang de vampire, vitesse, meurtre rituel, adrénaline, drogue expérimentale produite par un seul labo…). Là, il faut penser à donner à son personnage les moyens d’obtenir sa « dose » (et d’y survivre si cela le met en situation dangereuse !) et cela va considérablement plus orienter la création du personnage: Compétence sociale ou Physique, Statut justifiant son comportement, revenu important etc

 

III) Le rythme de consommation

 

Souvent les jeux n'envisagent le rythme de consommation que sur la base temporelle (1 fois par jour, par semaine, par mois). Ce modèle "mécanique" n'est pas trés intéressant et finalement rarement joué. Il n'y a que quelques cas spécifiques (voyage, emprisonnement...) où "le facteur temps" prend une réelle importance.

 

Alors plutôt que de vous focaliser sur la durée qui doit séparer chaque prise, je vous conseil plutôt de vous concentrer sur le facteur déclanchant la consommation. En effet une dépendance n'est pas neutre et seules certaines drogues/médicaments provoquent un réel besoin physique (et donc l'impossibilité de s'en passer même avec la meilleur volonté du monde). Les Dépendances sont habituellement des moyens de "gérer" une situation stressante ou de satisfaire un besoin d'ordre psychologique (recherche d'un état second, vaincre sa peur...).  


En gros, la question que vous devez vous pouvez poser c'est : cette dépendance c'est pour aider votre personnage à faire face à quoi (ou plutôt devrais-je dire pour ne PAS faire face à quoi) ?

 

 

IV)  Conséquence sur le personnage

 

bud light

 

 

On n'est pas dépendant impunément. La consommation d'une drogue à trois types d'effets sur laquel il vous faudra réfléchir et, si possible, choisir en avance.

 

- Le manque

 

 Si votre personnage est dépendant, vous pouvez être qu'il y aura toujours par une phase de manque à un moment ou à un autre. En attendant que votre personnage puisse satisfaire sa dépendance, comment se comporte-t-il ? A-t-il des symptômes physiques (tremblement, sueur, claquement de dent...) ? Des tics (il regarde sa montre en permanence, mache des chewing-gums) ?  Son comportement va-t-il changer (violence, supplication, exhubérance...) ?

 

Jusqu'où est-il capable d'aller pour satisfaire son besoin (de la plainte continuelle à l'agression physique) ?

 

Comment se comporte-t-il s'il ne peut vraiment pas y avoir accès ?

 

 

- Effet de la drogue :

 

Le personnage vient de consommer (ou est en cours mais les effets sont déjà là), comment son comportement change-t-il ?

 

Souvent il y a un effet de détente, de bien être, d'assurance mais les substances additives (type alcool, drogue ou médicament) ont souvent des effets secondaires beaucoup plus forts (ébriété, hallucination, état second...).

 

C'est souvent sur cet aspect là que les joueurs débutants se focalisent et en rajoutent plus qu'il n'en faut.

 

 Par rapport au RP je ne donnerais qu'un conseil que m'a donné un jour mon prof de théâtre pour jouer un personnage ivre :

 

 "une personne ivre va toujours tenter de cacher son ivresse". (le célèbre "Mais je suis pas soûl")

 

 Ainsi hormis pour les substances les plus fortes, il faut toujours essayer de rester pudique, chercher (maladroitement) à cacher son état, et surtout ne jamais chercher à jouer une caricature - ça arrive malheureusement bien assez vite.

 

Bon après ça c'est si l'ambiance de la partie se veut sérieuse  :) Parce que sinon ENJOY !!

 

motivational-poster-drugs 

 

- Les Conséquences Long-terme :

 

Un comportement répétitif même le plus bénin (regarder la télé par exemple) qui soit finis toujours par laisser des marques sur une personne. Sans forcément que cela soit perceptible immédiatement ou même que cela ait des conséquences "techniques" sur le personnage. Pensez-y si la campagne est prévue pour continuer un certain temps !

 

Inutile de rappeler à quel points  les drogues et autres médicaments finissent toujours par abimer la santé de celui qui en consomme trop fréquement...

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tony 06/06/2012 18:29

Bien vu la petite note au début ;-) autrement l'article est très très juste beaucoup de campagne on vu cette faiblesse délaissé par les mj alors que les pj optimisateurs en abusaient sans
conséquence.... HO MON DIEU LES OPTIMISATEURS SONT ADICTES AUX POINTS DE CRÉATION !!!!!

Bifron 13/09/2013 00:26



Ils sont aussi addictes aux XPs