Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Fan de Jdr depuis qu'un livre des "Terres de Légende" m'est tombé dans les mains (ça nous fait plus de 20 ans maintenant ). Je suis conscient qu'il ne s'agit que d'un loisir mais je sais qu'il nous est toujours possible de "mieux jouer" comme les MeuJeux essayent de toujours "mieux maîtriser". J'espère que ses articles, fruits de mon expérience, vous aideront à rajouter de la bonne humeur à votre table de jeu. 

 

Pour en savoir plus je vous invite à vous rendre sur le premier article de ce blog    

Rechercher

Dernière nouvelle :

- Je réponds aux commentaires avec un décalage de quelques jours - 

 

05/12/12 : Prochain article le 09/12/12 - Bravo pour votre patience :-)

 

24/11/12 : J'ai cassé mes lunettes :-( - Je dois freiner sur les écrans et ça risque de ralentir la production d'article.

 

28/01/12 : J'ai créé un Flux RSS sur ce blog - vous le trouverez sur : http://feeds.feedburner.com/PourQuelquesXPsdeplus  

1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 08:00

- Suite du précédant épisode  - 

  

Scène ordinaire dans une partie d‘un jeu Contemporain/horreur – Un mystérieux PNJ – Monsieur X. – vient menacer Monsieur Smith, un PJ ordinaire mais dont le joueur* lit le blog « Pour quelques Xps de plus ».

  

MONSIEUR SMITH (d’un ton inquiet)  « Qui...Qui êtes vous ? »

MONSIEUR X. (d’un ton sinistre) « Je suis ton pire cauchemar. »

MONSIEUR SMITH (d’un ton surpris)  « ...Vous voulez parler de celui où je suis nu, et où trois chiens sont en train de me mordre la… »

MONSIEUR X. (d’un ton déprimé) « Non.»

 

2) Attendez ! Je vais lui lancer un de ces traits !


Heu… Oui mais non…C’est pas aussi simple, il ne suffit pas de le dire pour y arriver.


Mini-intro : Mais pourquoi c’est si facile pour les autres ? Bonne question...

 

Avant de commencer à vous donner des conseils je voudrais vous dire une chose importante : ne soyez pas trop dur avec vous-même si vous n’y parvenez pas (ou difficilement) surtout au début. Certains traits de personnalité ou caractéristique (humour, mémoire, intuition, empathie, timidité, émotivité, aisance à parler en public etc.…) avantagent ou au contraire nuisent à la capacité à faire de bonne tirade.

 

Inspirez vous des meilleurs mais ne vous comparez pas, personne ne part jamais avec les mêmes bases et si vous n’y arrivez pas c’est que vos avantages  sont sans doute ailleurs.

 

Maintenant que les choses sont mises au point commençons :

 

 

 

 5 Conseils pour améliorer vos tirades en partie


Conseil n°1 : Apprenez à gagner du temps

 

- Où est-ce que les missiles sont localisés ?
- Tout près...
- Où ça ?
- Dans ton cul !

 


Rambo 3

 

152160.jpg

 

Les joueurs sont souvent des gens exigeant, non seulement ils veulent des phrases qui fassent mouche mais en plus ils les veulent rapidement, pour ne pas dire instantanément. Croyez-en le vieux routard que je suis, sauf les soirs où vous avez le feu sacrés, les phrases qui viennent immédiatement à  l’esprit sont le plus souvent des phrases mémorisés qui (par hasard le plus souvent) se prêtent bien à la circonstance.

 

Si vous voulez improviser, il faut apprendre à « délayer » un peu votre réponse (un simple « Ah… Vraiment ? » peut suffire). Pensez par exemple aux  hommes politiques qui apprennent, littéralement, l’art de « parler pour ne rien dire ». Cela leur laisse le temps de trouver une réponse « convenable ».

 

Dans le cadre d’une partie c’est beaucoup plus simple ; entre les digressions, les interventions des autres joueurs, les demandes de précisions de  votre part ou tout simple la description des actions (ou réactions) de votre personnage… Évitez bien sûr d’abuser des subterfuges qui ruinent  l’ambiance, parce qu’après votre tirade risque de devenir (malgré vous) « hors contexte ».

 


Conseil n°2 : Répondre est plus important que « bien » répondre.

 

Qu’on soit bien clair, le silence PEUT être une réponse (silence méprisant avec air supérieur par exemple). Mais dans une joute verbale, le dernier à avoir parlé a bien souvent gagné. Je ne cherche pas à vous encourager dans des réponses de qualités de plus en plus faibles (type « cours de  récréation »). Je vous encourage à ne jamais vous laisser importuner verbalement sans réagir. Même si la réponse est du genre « j’en ai assez entendu  monsieur, en revoir ».

 


Conseil n°3 : Collectionnez les répliques « générales »

 

AGENT GARDFIELD (à Connor qu’il est en train d’interroger sans succès) : T’es une pédale Nash !

 

CONNOR MACLEOD (avec un ton suave) : Pourquoi Gardfield ? Vous voulez vous faire une paire de fesse ?

 

Highlander

Christopher_Lambert_as_Conner_Macleod_aka_Russell_Nash_in_H.jpg 

 

- Le ton est très important dans cette réplique, à recycler pour les vannes mettant en accusation la sexualité de votre personnage -

 

Certaines répliques (de cinéma ou en partie) que vous entendrez sont des petits bijoux d’inventivité. Surtout certaines sont assez larges pour être « recyclés » dans les situations les plus fréquentes. N’hésitez pas à les noter (si, si) et à vous en faire un petit carnet à relire pour vous rafraîchir la mémoire.

 


Conseil n°4 : Garder votre humour

 

Se vexer à cause d’une vanne est la pire chose qui puisse vous arriver, autant vous prévenir tout de suite, celui qui « gagne » dans une joute verbale est celui qui sait garder son humour. Un Ego sain et bien nourris ne craint pas d’être blessé. N’oubliez pas que l’autodérision est une arme extrêmement puissante et qu’on ne peut pas se moquer de celui qui sait se moquer de lui-même.
 

 

Conseil n°5 : Sachez laissez tomber.

 

Dans les joutes verbales, des fois on gagne…Et puis des fois on perd…Soyez bon joueur, accepter de faire réagir votre personnage comme un « perdant » (il s’énerve, il perd la face etc…) même si vous-même n’êtes pas réellement touché par ce qui vient d’être dit (genre on se moque des capacités de votre personnages alors que vous avez juste fait un échec critique).

 

 

3 Exercices en jeu pour vous améliorer.

 

Voilà quelques exercices à faire pour pratiquer et vous aider à progresser. Sachez bien sûr rester mesuré, ne faites pas un personnage à la «Brice de Nice» qui casse tout ceux qu’il voit.
 

Brice_03_kass1.jpg

 

Pour les « piques » : Ne vous dispersez pas à dénigrer tout les aspects d’une personne, rester concentré sur UN aspect. Cela vous aidera à en appréhender toute les facettes. Ne considérez surtout pas les « piques » comme indigne de vous, les Répliques ne sont rien d’autres que des piques « circonstanciés ».

Et de préférence, jouez des personnages assez puissants (physiquement ou socialement) pour vous permettre de « piquer » sans craindre un retour de bâton un peu trop…physique.

 

Pour les « répliques » : Une bonne méthode pour trouver des répliques et de faire « comme si » ce que disait l’autre était vrais et de lui demander « Pourquoi ? Tu veux… ? » (Exemple « tu es habillé comme un clodo » « Pourquoi ? Tu veux l’adresse de mon tailleur ? » - « T’es un abruti » « Pourquoi ? Tu te prends pour un génie ? ») Ok, ça ne vole pas toujours bien haut mais c’est toujours bien pour commencer. Une règle d'Or : ne JAMAIS chercher à contre argumenter, ("mais si je suis bien sapé") car cela signifie implicitement que l'autre à raison alors qu'en réalité il n'est qu'un looser qui tente très maladroitement de vous nuire.

 

Pour le « bon mot » : Faites des personnages qui ne parlent que par citation ou proverbe. (Tao de Shinseï par exemple). Lisez ensuite les recueils de proverbes et de citation correspondant au Style de votre personnage (hédoniste, bon sens populaire, sagesse asiatique, optimisme forcené…), vous verrez  que vous les retiendrez bien mieux si vous savez que vous allez les réutiliser. Et au début cherchez surtout à citer quelque chose (les autres joueurs  trouveront mieux que vous le sens caché de vos paroles énigmatiques), PAS à avoir LA citation que va bien à l’instant « t ».   

 

   


*Avec un grand merci à Mikal qui m'a inspiré la petite scène du début

Partager cet article

Repost 0

commentaires

okerampa 13/05/2012 11:31

Super tes deux articles.
On peut aussi lire Schopenhauer (l'Art d'avoir toujours raison) pour pousser un peu dans le côté joutes verbales (plus que répliques)

Jon' 03/01/2012 18:47

Je suis presque ému que tu aies sélectionné cette citation de Highlander. Déjà parce que j'aime Higlander (non j'ai même pas honte) et aussi parce que c'est LA réplique qui me scotche dans ce film!
(ouais, ok, "There can be only one" tabasse aussi, mais elle est moins drôle et c'est la tagline, pas une réplique). ^^

Bifron 06/01/2012 23:59



Clair, on est vraiment sur la même longueur d'onde. Quand j'ai entendu cette réplique pour la première fois, je me suis dis "Ouhaa...Un jour je la sortirais moi aussi". En attendant je l'ai
mis dans un coin de ma tête. Puta.n ! J'ai attendu près de 15 ANS (à quelques années près) avans attendre d'avoir l'opportunité de la sortir !


Mais ça en valait la peine